French Language Press

New York. Malvoyant et patron d’ONG

Directeur d’une fondation à New York, malvoyant, sportif et supporter du Stade Rennais. Il est tout cela à la fois Charles-Édouard Catherine. Une vie atypique pour ce Breton qui s’est vu remettre, au Quai d’Orsay, à Paris, un prix récompensant son parcours aux États-Unis.
La vie de Charles-Édouard Catherine pourrait sans nul doute inspirer un auteur de roman ou un réalisateur. On verrait bien Tom Hanks ou Dustin Hoffman incarner le drôle de parcours de ce Breton aujourd’hui installé à New York. Depuis son building de la 33e rue, donnant sur la mythique salle du Madison Square Garden, en plein coeur de Manhattan, il est une petite part du rêve américain. Même si la vie ne lui a pas fait que des cadeaux. Atteint d’une maladie génétique, il a commencé à perdre la vue alors qu’il venait de poser le pied aux États-Unis.

De Rennes à New York, le fabuleux destin de Charles-Edouard Catherine

A 28 ans, Charles-Edouard Catherine a déjà un agenda de ministre. Arrivé vendredi de New York où il réside, le jeune homme s’est offert un week-end express à Rennes pour voir sa famille avant de gagner Paris pour recevoir ce mardi soir le trophée des Français de l’étranger (catégorie social et humanitaire) dans les prestigieux salons du Quai d’Orsay. « Et je repars aux Etats-Unis dans la foulée », sourit Charles-Edouard, attablé dans une célèbre brasserie rennaise.

Cette récompense vient mettre en lumière le parcours assez détonnant de ce jeune Rennais malvoyant, qui dirige désormais les destinées de Surgeons of Hope (chirurgiens de l’espoir), une ONG américaine spécialisée dans le mécénat en chirurgie cardiaque pédiatrique en Amérique Latine.

CHARLES-ÉDOUARD CATHERINE – Plongée au cœur de Surgeons of Hope

Expatrié à New-York en 2012, c’est aussi à ce moment là que Charles-Édouard perd la vue. Son mental d’acier et sa solide détermination ne l’empêcheront pas de devenir, à tout juste 25 ans, le directeur de Surgeons of Hope, une ONG spécialisée dans la chirurgie cardiaque pédiatrique dans les pays en voie de développement. C’est le lauréat du Trophée CFE Humanitaire et social.

Créée en 2001, Surgeons of Hope est une ONG américaine basée à New-York spécialisée dans la chirurgie cardiaque pédiatrique. Toutes les 30 secondes, à travers le monde, un enfant nait avec une malformation cardiaque.

18168-20112-main_l-670x479

La fondation new-yorkaise Surgeons of Hope organise son gala de levée de fonds le 4 mai à la brasserie Ruhlmann. L’occasion de découvrir les actions de cette ONG à destination des enfants souffrants de malformations cardiaques au Nicaragua.

“La fondation a deux missions principales : répondre aux demandes urgentes d’opération cardiaque sur des enfants et former le personnel médical sur place, tout en développant la télémédecine” explique le Français Charles-Edouard Catherine, qui vient d’être nommé, à 25 ans, directeur exécutif de Surgeons of Hope. Créée en 2001, la fondation est une émanation de la Chaîne de l’Espoir, association humanitaire basée à Paris.

Les actions de l’organisation sont focalisées sur le Nicaragua, où la mortalité infantile reste très élevée (24 décès pour 1000 naissances vivantes en 2012). Surgeons of Hope a construit un centre cardiaque pédiatrique public adjacent à l’hôpital pour enfants La Mascota, situé à Managua. Le centre a ouvert en 2013, il reçoit du matériel médical issu de donations d’hôpitaux américains en permanence. Il devrait à terme fonctionner de manière autonome. Il deviendrait alors un hub de santé afin de pouvoir développer de nouveaux projets de coopération dans les pays voisins.

charles-in-the-street-600x350

 

Il y a maintenant deux ans, French Morning brossait le portrait de Charles-Édouard Catherine. Ce jeune homme, malvoyant, originaire de Rennes, alors en 5ème année de l’Institut d’Études Politiques (IEP) de Bordeaux était stagiaire, à Zeno Radio, une entreprise de radio par téléphone.